text.skipToContent text.skipToNavigation
97% de clients satisfaits
Cadeau gratuit à partir de 35€ de commande
Livraison gratuite pour les commandes de plus de 40,00 €

Des aliments crus à la « junk food » végétalienne, nous vous donnons tous les détails sur ce qui est bon (ou pas) dans les régimes végétaliens populaires.

Au cours des dernières années, la popularité du véganisme a grimpé en flèche. Cet élan a naturellement créé une grande variété de régimes et de modes de vie. Des aliments crus à la junk food ou au fruitarisme, les tendances autour du végétalisme ne cessent de se multiplier. Nous exposons ici le pour et le contre de quelques-unes des options les plus populaires, afin de vous aider à choisir le régime qui vous convient.

N° 1 Le crudivorisme ou régime végétalien cru

Le régime végétalien cru consiste à ne manger que des aliments crus, soit froids à leur état naturel, soit chauffés à un maximum de 40 °C. Les adeptes de ce régime affirment que cuisiner les aliments à haute température détruit beaucoup de leurs vitamines, protéines, enzymes digestives et matières grasses. Nombre d’entre eux disent se sentir plus énergiques, moins ballonnés et moins enclins aux brûlures d’estomac et aux indigestions en mangeant de cette façon. Mais, un régime végétalien cru est-il vraiment bénéfique sur le long terme ?

Le pour

Les aliments crus dans un régime végétalien sont parfaits pour nettoyer l’organisme

En adoptant un régime crudivore, vous mangez beaucoup de légumes, de fruits, de graines et de noix. Ces aliments sont fantastiques pour hydrater le corps, pour lui apporter de la vitamine C essentielle (ainsi que beaucoup d’autres vitamines, nutriments et minéraux), et pour éliminer des déchets et toxines, comme le gluten, les colorants, les pesticides (si vous choisissez des aliments bio), ainsi que les huiles de cuisson. Vous apportez aussi de nombreuses enzymes à votre corps. Ces dernières sont excellentes pour la digestion, car elles contribuent à décomposer les nutriments et à les absorber correctement. De plus, il a été dit qu’un régime crudivore améliore, entre autres choses, la souplesse, l’endurance et le teint, réduit le « mauvais » cholestérol et aide à équilibrer les taux de sucre dans le sang. 

Le contre

Les aliments crus n’apportent pas certains nutriments clés

Bien qu’un régime végétalien cru soit fantastique pour nettoyer votre organisme et le remettre à zéro, vous ne vous sentirez pas très bien si vous décidez de le suivre pendant plusieurs mois ou années. Votre corps finira par avoir besoin de se reconstruire et de se réparer. Pour cela, il lui faut des nutriments, qui sont très difficiles à trouver dans un tel régime, comme le fer, le zinc et la vitamine B12. Ne pas prendre suffisamment de ces minéraux et vitamines peut entraîner de graves problèmes sur le long terme, comme de l’anémie ou des troubles neurologiques. C’est pourquoi de nombreux crudivores choisissent de compléter leur apport en nutriments clés.

Les légumes cuits sont peut-être meilleurs pour vous

On peut aussi argumenter en disant que les les légumes ont plus de bienfaits cuits que crus. Comme la cuisson permet de décomposer la structure des parois cellulaires, notre organisme peut mieux digérer les aliments et absorber les nutriments. Chauffer les aliments aide notre corps à mieux décomposer les minéraux et les antioxydants, comme le fer ou le bêta-carotène (un pigment végétal que notre corps transforme en vitamine A), ainsi qu’à en exploiter tous les bienfaits.

N° 2 Le régime « junk food » végétalienne

Les possibilités d’aliments frits étaient très limitées pour les végans. Pour beaucoup, le menu se composait généralement de soupes, de salades, de pain pita et de houmous. Aujourd’hui, les végétaliens (et les mangeurs de viande qui se lancent) peuvent se régaler de délicieux burgers, de ribs, de fromages ou même de fish and chips végans. L’essor de la junk food végane a permis de banaliser un peu plus la nourriture végétalienne. Mais, les ingrédients d’origine végétale, comme le tempeh et seitan, sont-ils vraiment plus sains que la junk food habituelle ? La réponse est simple : oui. Ils sont probablement plus sains que des ribs de porc ou qu’un burger de fast-food. Cependant, si vous les faites frire, ils ne seront pas aussi sains que vous le souhaiteriez.

Le pour

Le régime de junk food végane peut être un moyen de passer au régime végétalien

Si vous aimiez le goût de la viande avant de vous décider à passer au végétalisme, manger de la junk food végane est une excellente manière de changer de régime et de vous y tenir sur le long terme. Vous n’avez pas à vous sentir au régime strict 24 h sur 24 et 7 jours sur 7. Après une dure journée de travail, vous pouvez parfois avoir envie de mettre des nuggets de poulet végan au four, plutôt que d’éplucher et de couper des légumes. Il est important de vous accorder des petits plaisirs de temps en temps. Nous avons tous des fringales, que la junk food végane peut aider à satisfaire.

Avec ce régime, il est plus facile de dîner hors de chez soi

De nombreux végétaliens connaissent les difficultés à dîner avec des amis ou de la famille qui ne suivent pas ce régime. Aujourd’hui, les menus des chaînes de fast-food et des restaurants de junk food végane proposent de nombreuses options végétaliennes. Que vous sortiez pour une soirée pizza ou que vous rêviez d’un kebab à deux heures du matin, vous êtes sûr(e) de pouvoir satisfaire vos envies de junk avec tous vos amis non végans.

Le contre

Ce n’est pas parce que c’est végan que c’est sain

La junk food végane reste de la junk food. Elle est souvent riche en sodium, en ingrédients artificiels, en conservateurs et en huiles raffinées. Si vous vous limitez à la junk food végane, vous n’absorbez probablement pas assez de nutriments essentiels, comme les protéines, la vitamine B12 et le fer. Vérifiez les étiquettes lorsque vous faites vos courses dans le rayon végan. Si vous prenez des chicken wings végétaliennes, assurez-vous qu’elles sont à faible teneur en sucre et en sodium. Essayez aussi de trouver des produits à base de quinoa, de chanvre, de fèves et de légumes, riches en protéines végétales. Faites de votre mieux pour accompagner ces repas de légumes et de fruits frais. Complétez aussi votre apport en vitamines essentielles avec notamment notre comprimé Vegan Multi de Body&Fit.

N° 3 Le régime végétalien d’aliments complets

Les aliments complets sont ceux qui sont aussi proches de leur état naturel que possible. Ils ne contiennent aucun ingrédient ajouté, comme les sucres, les arômes ou les conservateurs et ne sont pas fabriqués en usine. Un régime végétalien d’aliments complets est riche en fibres, en minéraux et en vitamines, provenant des nombreux fruits et légumes frais, des légumes verts à feuille, des matières grasses saines (notamment de l’avocat, des noix et des graines), des graines complètes (comme le quinoa et l’orge) et des légumes (comme les lentilles et les pois chiches). Quel que soit le mode de vie, on considère généralement qu’il est plus sain et durable de consommer des aliments complets. Cependant, préparer des repas à base d’aliments frais peut demander beaucoup d’efforts et revenir cher. 

Le pour

Les aliments complets peuvent être plus sains que les aliments transformés

Les aliments complets constituent un choix bien plus sain que leurs alternatives transformées. Par exemple : le riz brun versus le riz blanc, le pain, les pâtes et la farine au blé complet ou aux céréales versus blancs. Ces aliments contiennent des nutriments importants, comme des glucides, des fibres, du fer et des vitamines B. Les fibres provenant d’aliments complets contribuent au bon fonctionnement des intestins. Si vous prenez une portion suffisante de fibres chaque jour, vous réduisez le risque de maladie, comme les maladies coronariennes, les diabètes de type II et le cancer du côlon. De plus, consommer des graines complètes, plutôt que des graines raffinées, réduit les fluctuations des taux de sucre dans le sang, car leur digestion prend plus de temps.

Les aliments complets peuvent être un choix plus durable

En général, si la chaîne de production comporte moins de transformations et moins d’étapes, cela se traduit par des économies d’énergie et de frais de transport, ce qui limite l’impact sur l’environnement. Les aliments ultra-transformés ont souvent plus d’emballage et sont transportés frais ou congelés, ce qui consomme beaucoup d’énergie. Cela dit, les aliments complets qui viennent de l’autre bout du monde ne sont pas non plus très respectueux de l’environnement, et vous devez vérifier comment ils ont été cultivés. L’habitat naturel peut être détruit pour faire de la place aux semences. Puis, une fois récoltés, ces aliments sont expédiés dans d’autres pays, ce qui émet beaucoup de CO2 et d’autres pollutions.

Le contre

Aliments complets = portefeuilles vides

C’est un fait, les aliments complets sont bien plus chers que les aliments transformés, et ce, pour de nombreuses raisons. Ils ont généralement une durée de vie plus courte (les aliments transformés ne se gâtent pas, en raison des additifs, des conservateurs et des émulsifiants qui leur sont ajoutés). Les coûts liés à l’agriculture biologique sont supérieurs à ceux des exploitations de masse et les rendements sont souvent inférieurs. Faire ce choix peut vous revenir assez cher, mais si vous décidez de le faire pour vous, ça en vaudra la peine pour votre santé et votre bien-être.

N° 4 Le régime végétalien aux fruits

Le fruitarisme consiste à manger une variété de fruits frais, bios et mûrs, en grande quantité. Cependant, il n’est pas recommandé de manger uniquement des fruits en permanence. Les fruitariens ont donc tendance à incorporer des noix, des graines et des légumes dans leurs repas quotidiens. Les fruits englobent les fruits sucrés, comme les ananas, les bananes, ainsi que les salés, comme les tomates, les concombres, les poivrons, les olives et les avocats.

Le pour

Les fruits sont riches en vitamines, en fibres et en antioxydants

Les fruits sont riches en vitamines, notamment les vitamines A, C et E, qui sont de puissants antioxydants. Ils sont riches en fibres, ce qui leur permet de se digérer facilement, de contribuer au bon fonctionnement des intestins et de réduire le cholestérol. Les fruits contiennent aussi beaucoup d’eau. La déshydratation est donc rarement un problème quand on suit un régime fruitarien. Manger beaucoup de fruits maintient le corps dans un état alcalin, qui est réputé protéger le corps, au contraire des aliments qui stimulent la production d’acides, comme la viande et les produits laitiers. En général, les fruits sont tout simplement très très bons pour vous.

Le fruitarisme peut faciliter la vie des végétaliens

En matière de nourriture, les fruits sont faciles à emporter avec vous ou à trouver. Tant que vous grignotez beaucoup de fruits, des mélanges purs de noix et de graines, vous avez tout ce qu’il vous faut. Les fruits font partie des aliments qu’on peut emporter partout. Alors, si vous courez du bureau à la salle de sport et que vous n’avez pas le temps de cuisiner, il est toujours facile de trouver un supermarché pour en acheter. Voilà. Le déjeuner est réglé. Sans oublier qu’il est coloré et très photogénique pour votre compte Instagram !

Le contre

Les fruits et ce régime végan manquent de nutriments clés

Aussi sains et nourrissants que soient les fruits, ils n’apportent pas toutes les vitamines et tous les minéraux dont vous avez besoin pour survivre et rester en forme. Par exemple, les fruits ne contiennent pas de vitamine D, qui est essentielle pour la santé des os. On ne la trouve que dans les huiles de poisson, le jaune d’œuf et les produits laitiers (ainsi que dans le soleil, mais les fruitariens qui habitent dans les pays froids sont susceptibles de souffrir d’une carence en vitamine D). Les fruits ne contiennent pas non plus de vitamine B12. On ne la trouve que dans la viande. Elle est essentielle pour la production de globules rouges et le bon fonctionnement du système nerveux. Parmi les autres nutriments manquants, on peut citer la thiamine et la niacine, qui jouent un rôle central dans l’apport d’énergie, pour rester au top de vos performances tout au long de la journée. Une fois de plus, on ne les trouve que dans les produits d’origine animale ou les fèves et graines séchées. Vous devrez donc prendre des compléments si vous choisissez de suivre un régime fruitarien.

Un régime exclusif de fruits présente un risque élevé de complications de santé

Ne manger que des fruits pendant de longues périodes entraîne de nombreux risques. Ils contiennent beaucoup de sucres, qui, bien que naturels, peuvent être dangereux pour les personnes diabétiques, ou enclines à l’être. En effet, un régime fruitarien fait augmenter les taux de sucre dans le sang et affecte la sensibilité à l’insuline. Ce phénomène peut être atténué en combinant les fruits avec des noix, pour ralentir leur digestion. Sinon, les fruits peuvent entraîner des pics d’énergie, suivis de fortes baisses, quand le taux de sucre diminue. Les personnes souffrant de troubles du pancréas et des reins risquent aussi des complications. Un autre problème rencontré par les fruitariens est la perte massive de poids. Les fruits contiennent beaucoup de fibres. On se sent donc rassasié sans avoir consommé toutes les calories dont on a besoin. Cela peut entraîner d’autres problèmes liés à la perte de poids trop rapide, comme la fatigue, un système immunitaire affaibli et des os fragilisés.

 

Il y a du pour et du contre dans tout mode de vie ou régime alimentaire. Le véganisme ne fait pas exception. Quelles que soient vos raisons pour choisir le végétalisme, il est important de vous rappeler que vous n’êtes pas obligé(e) de vous engager dans une seule de ses versions. Si vous souhaitez nettoyer votre organisme pendant une semaine avec des aliments crus ou des fruits, allez-y. Si vous voulez vous faire plaisir avec de la junk food végane un soir en rentrant du travail, suivez vos envies. Si vous avez envie de remplir vos placards avec des aliments complets, foncez. Comme toute chose dans la vie, il s’agit de trouver l’équilibre. La plupart des végétaliens mélangent les différents types de régimes, pour s’adapter à leur mode de vie. En vous donnant ces informations clés, nous espérons vous avoir un peu aidé(e) à trouver votre route dans le végétalisme et à profiter de l’aventure !

#FINDYOURVEGANFIT

Produits recommandés