text.skipToContent text.skipToNavigation
97% de clients satisfaits
Cadeau gratuit à partir de 35€ de commande
Livraison offerte à partir de 40€ de commande
-20% SUR TOUT LE SITE* | code RISE
Livraison offerte dès 40€ & Cadeau offert dès 35€

Le secret pour avoir des mollets musclés et définis

Il est temps de jeter vos pantalons larges que vous portiez pour cacher vos mollets. Nous allons vous confier nos secrets pour que vous soyez fier de vos jambes et plus particulièrement de vos mollets ! Pour certains ce n’est pas facile d’avoir des mollets volumineux et bien définis, mais en suivant nos conseils vous serez bientôt la star de votre salle de sport ! Comment faut-il s’entraîner pour muscler les mollets de façon optimale ? Pour un bon développement des mollets vous devez entraîner deux parties différentes. Lesquelles, me direz-vous ? Vos mollets sont constitués de deux groupes de muscles distincts, à savoir le muscle soléaire et le gastrocnémien. Vous ne le saviez pas ? Alors allez au bout de cet article pour en apprendre encore davantage!

L’exécution de l’exercice

Il n’y a pas beaucoup d’exercices différents pour muscler et définir les mollets. Le mouvement standard pour chaque exercice de mollets consiste en un « raise » (soulèvement). Vous pouvez par exemple faire ces exercices debout ou assis. Ce sont des exercices de base. Pour les rendre plus intenses, vous pouvez aussi les faire sur un seul pied. Il est important de toujours mettre à profit l’amplitude complète du mouvement.

Descendez jusqu’à ce que vos jambes soient bien étirées, puis montez le plus haut possible. Vous ferez de bons étirements en étirant le muscle le plus possible, à l’opposé de la contraction du muscle.

Afin de solliciter vos mollets au maximum, mettez votre ego de côté. Beaucoup de sportifs utilisent des poids trop importants pour ces exercices, ce qui les empêche de profiter de l’amplitude entière du mouvement. La meilleure manière d’éviter cela est de faire par exemple des « rest-pause » (des récupérations partielles). Faites par exemple une brève pause d’une seconde en position neutre. Si vous voulez rendre ces exercices plus durs, vous pouvez faire une pause d’une seconde au milieu de la répétition, puis continuer ensuite son exécution. À l’aide de cette technique d’intensification vous n’aurez pas besoin de charges lourdes, mais vous entraînerez vos mollets d’une manière intensive et le stimulus musculaire n’en sera que plus efficace.

Fréquence

La fréquence d’entraînement est un facteur important pour arriver au succès. Vous vous demandez probablement combien de fois par semaine vous devez vous entrainer pour arriver à des résultats visibles? La manière la plus efficace est de faire ces exercices régulièrement, par exemple 2 à 3 fois par semaine. Si vous faites ces exercices tous les deux jours, vous répartissez de façon idéale les stimulus sur la semaine. Le processus qui importe pour le développement des mollets est en effet la synthèse protéique et celle-ci prend environ 24 à 48 heures. Pour prendre de la masse et de la définition il est alors important de faire ces exercices régulièrement.

Volume d’entraînement

Vous avez peur de trop vous entrainer ? Si vous faites les mollets plusieurs fois par semaine, cela pourrait évidemment causer un surentraînement et devenir contreproductif. Il est donc important d’adapter votre volume d’entraînement au nombre d’entraînements par semaine. Il est difficile de vous indiquer le nombre de séries idéal, cela dépendra de vos objectifs et du type d’exercice. Au cours des dernières années, de nombreuses recherches ont été effectuées pour trouver une réponse à cette question. Il en ressort qu’un volume important d’exercice serait optimal, c’est-à-dire 10 séries ou plus par semaine. Cela semble cohérent si votre objectif est de prendre de la masse. Vous devez surtout écouter votre corps pour déterminer la meilleure manière d’atteindre vos objectifs, car il n’y a pas de régles claires en ce qui concerne le nombre de séries par semaine pour obtenir de bons résultats. Nous vous conseillions de faire au moins 10 séries par semaine et de prendre cela comme point de départ pour ensuite déterminer votre volume d’entraînement idéal.

workout.productCarousel.label