text.skipToContent text.skipToNavigation
97% de clients satisfaits
En raison du volume de commande plus élevé pendant Black Friday, les livraisons peuvent être retardées
Livraison offerte à partir de 40€ de commande
CYBER MONDAY | JUSQU'À -60%*
Livraison offerte dès 40€ & Cadeau offert dès 35€

L’ALIMENTATION PENDANT LA GROSSESSE

Que vous essayiez d’avoir un enfant que vous soyez déjà enceinte, il existe des tonnes d’informations sur la meilleure façon de soutenir son corps pendant cette période. Vous pouvez vous sentir un peu perdue. Nous avons donc rassemblé quelques conseils simples sur les meilleurs compléments à prendre avant et pendant votre grossesse.

FOLATE (B11)
Commençons par l’acide folique (vitamine B11). Prenez 400 µg d’acide folique quatre semaines avant la conception et jusqu’à au moins la dixième semaine de grossesse. Cette vitamine réduit de 50 à 70 % le risque que votre enfant naisse avec un spina bifida (anomalie dans le développement de la colonne vertébrale). Elle est déjà présente dans votre alimentation, mais en quantité insuffisante pour vous. Il est donc indispensable de prendre un complément d’acide folique avant et pendant votre grossesse.

VITAMINE D
Pendant la grossesse, vos besoins en vitamine D sont plus élevés, car cette vitamine aide les os à absorber le calcium et a un effet bénéfique sur votre système immunitaire. Des études laissent également entendre qu’elle peut réduire les risques de diabète gestationnel, de pré-éclampsie et de faible poids de naissance du bébé. Il est recommandé de prendre 10 µg de vitamine D par jour sous forme de complément, même si vous avez une alimentation saine et passez beaucoup de temps dehors (le corps peut la produire sous l’influence de la lumière du soleil).

MULTIVITAMINES
Seulement 5 % des femmes mangent suffisamment de légumes et 10 % suffisamment de fruits. Il est sage d’adopter une alimentation variée et nutritive, mais cela peut parfois être difficile. C’est pourquoi il est recommandé de prendre une multivitamine en complément. Vous comblerez ainsi les carences de votre alimentation.

HUILE DE POISSON
Les acides gras Omega-3 et 6, issus d’huile pressée à froid, des fruits à coque, des céréales et du poisson jouent un rôle important dans le maintien de l’équilibre hormonal. Ils peuvent réduire les risques de pré-éclampsie, de troubles de l’humeur et de dépression post-partum. Il est vraiment sage d’ajouter de grandes quantités de ces aliments à vos habitudes alimentaires. Il s’est avéré que seulement 17 % des Néerlandaises consommaient suffisamment de poisson. Les bienfaits du poisson sont essentiels au bon développement du cerveau et des yeux de l’enfant à naître. Si vous n’aimez pas le poisson ou que vous ne pouvez pas en manger deux fois par semaine, un complément à base d’huile de poisson peut être une bonne alternative.

PRUDENCE AVEC LA VITAMINE A
Un apport excessif de vitamine A peut entraîner des anomalies congénitales chez l’enfant à naître. De nombreuses préparations de vitamines spécialement conçues pour les femmes enceintes contiennent du bêta-carotène, également appelé « provitamine A ». Cette forme de vitamine A n’est pas dangereuse, car le corps ne peut pas synthétiser plus de bêta-carotène en vitamine A qu’il n’en a besoin. C’est pourquoi un apport en bêta-carotène n’entraînera jamais d’excès de vitamine A.

NAUSÉES
Les nausées sont un symptôme bien connu de la grossesse, particulièrement au cours du premier mois. Elles sont dues à la production de l’hormone HCG à laquelle votre corps réagit. Le taux de cette hormone atteint son pic entre la 9e et la 16e semaine. Il est donc probable que vous soyez malade durant cette période. La vitamine B6, la vitamine K, le magnésium et la racine de gingembre peuvent contribuer à réduire les nausées. Alors, essayez d’augmenter votre consommation de légumes, de fruits, de lait, de viande, d’œufs et de céréales. Le gingembre ajoute une touche savoureuse à vos plats, mais il est aussi excellent pour faire du thé.

FATIGUE
Il n’est pas surprenant que vous vous sentiez un peu plus fatiguée pendant votre grossesse. En effet, il se passe beaucoup de choses dans votre corps et ces changements demandent beaucoup d’énergie. Manger beaucoup de fruits et de légumes peut vous aider à faire le plein d’énergie. Si vous n’en raffolez pas, vous pouvez les consommer en smoothies, pour obtenir tous les nutriments dont vous avez besoin. Pour un coup de pouce supplémentaire, essayez la chlorelle. Cette algue est un véritable superaliment qui vous apportera beaucoup d’énergie. Vous pouvez la consommer en comprimé ou l’ajouter dans vos smoothies. Un sommeil réparateur est aussi indispensable : une infusion de camomille avant d’aller vous coucher peut vous aider à vous apaiser et à bien dormir.

TROUBLES URINAIRES
Les infections urinaires et autres troubles de la vessie sont malheureusement plus courants quand vous êtes enceinte. Mais, avoir un bon système immunitaire peut réduire les risques. Une alimentation variée, avec beaucoup d’aliments riches en nutriments, vous aide à renforcer vos défenses. La vitamine C et la canneberge ont aussi des effets bénéfiques sur votre vessie. La vitamine C est présente dans les choux, les pommes de terre, les fruits et dans les superaliments (camu-camu, acaï et acérola). La canneberge est délicieuse en jus ou en fruit sec (à ajouter à vos yaourts, smoothies ou porridges).

DIGESTION LENTE
Durant la grossesse, vous pourriez sentir un ralentissement de votre digestion. Ce phénomène est dû à la pression sur vos organes internes, aux modifications de votre circulation sanguine et au fait que vous êtes peut-être moins active que d’habitude. Afin de soutenir votre système digestif, choisissez des aliments riches en fibres (céréales complètes, fruits et légumes) et buvez beaucoup d’eau. Prendre plusieurs petits repas régulièrement et faire du sport peut aussi être bénéfique.

ALIMENTATION ET EXERCICE PHYSIQUE
Pendant votre grossesse, vous pourriez avoir des fringales d’aliments de toute sorte, que vous n’aimiez peut-être même pas avant. C’est tout à fait normal. Par contre, pour éviter de prendre plus de poids que nécessaire, essayez d’adopter une alimentation variée, qui inclut beaucoup de légumes, de fruits, de poisson, de noix, de céréales complètes et d’eau. Prenez au moins 5 repas légers par jour, pour continuer à stimuler votre métabolisme. Vous aurez peut-être plus de difficultés à faire de l’exercice physique, mais pratiquer des sports doux comme le yoga prénatal peut vraiment être bénéfique (vous apaiserez votre corps et votre esprit).

Il est tout à fait compréhensible que vous vouliez tout de suite perdre le poids pris pendant votre grossesse. Mais, il est vraiment important d’accorder à votre corps le temps nécessaire pour récupérer. Faire du sport juste après avoir accouché n’est vraiment pas recommandé. Vous pouvez toutefois reprendre progressivement vos activités. Il n’est pas non plus recommandé de commencer immédiatement un régime. Si vous allaitez votre enfant, cela pourra avoir des conséquences négatives car votre enfant n’aurait pas les nutriments dont il a besoin. Reposez-vous suffisamment pendant et après votre grossesse et laissez votre corps retrouver doucement son équilibre.

Questions/réponses

PUIS-JE PRENDRE DES SUPERALIMENTS PENDANT MA GROSSESSE ?
Si vous preniez déjà des superaliments avant votre grossesse et que vous ne dépassez pas les doses recommandées, vous pouvez tout à fait continuer. Il n’est cependant pas recommandé de commencer soudainement à consommer des superaliments durant votre grossesse. Si vous souhaitez vraiment en ajouter un dans votre alimentation. Allez-y progressivement et au début, n’en prenez pas tous les jours. Les superaliments doivent être considérés comme un complément et non comme un substitut pour votre alimentation quotidienne.

QU’EN EST-IL DES SHAKES ?
En principe, consommer des shakes protéinés durant la grossesse ne présente pas de risques. Mais, cela dépend beaucoup de la raison pour laquelle vous les prenez. Si vous utilisiez les shakes pour perdre du poids avant votre grossesse, il n’est pas recommandé de poursuivre. En effet, il n’est pas sage de faire un régime pendant la grossesse, car pour un développement optimal, le bébé a besoin de suffisamment de vitamines et de nutriments. Si vous faites du sport et que vous prenez des shakes pour récupérer ou pour prendre du muscle, vous pouvez continuer. Comme pour les superaliments, considérez les shakes comme un complément et non comme un substitut alimentaire.

Produits recommandés